Au revoir coach…

Tout le troupeau autour du futur ancien berger

Il y avait foule, sur le stade de l’ASEAT. Rien de très inhabituel lors que la météo est clémente ? Certes… Sauf que nous étions lundi, et pas mardi, et que tout le monde était en tenue de ville, et pas en cuissard et T-shirt technique. Et au programme, nulle PPG, pas de gainage, le fractionné consistant à choisir les bonnes chips pour intercaler entre les bières et avec quel breuvage accompagner les différents plats apportés.

Le groupe au pot pour Bastien
Ambiance soirée d’été… mais sans le fractionné !

Et à part les vacanciers distants de plusieurs milliers de kilomètres (mais Roro & Karine étaient là par la pensée), les travailleurs coincés par les obligations, et les étourdis qui n’ont pas bien noté la date, tout le monde avait fait le déplacement : les habitués des entraînements, ceux qui ne viennent qu’aux courses, ceux que l’on ne voit que pour les grandes occasions, qu’ils soient membres historiques du club, récemment arrivés, on a même croisé des anciens, revenus pour partager ce moment ensemble.

Des vachettes… en tenue de ville !

Car en ce lundi 24 juin, l’ambiance était donc celle d’un pique-nique champêtre, pour profiter d’une dernière soirée de détente et de partage avec Bastien, coach du club et de l’école de triathlon depuis 5 ans. Par lassitude de la vie citadine et de ses affres (bouchons, pollution, voisins un peu c…, bref, passons), notre entraîneur et sa petite famille ont en effet fait le choix de vie d’aller à la campagne, au milieu de la Dordogne, pour de nouvelles aventures en vert.
Et c’est donc désormais Pierre-Henri, ancien élève du maître, qui aura la charge d’entraîner les petites et grandes vachettes dans leur vie sportive.

La canicule n’était pas encore arrivée sur Toulouse, et le vent ayant chassé les moustiques, les conditions étaient parfaites pour profiter du bon temps, et ce n’est qu’à la nuit tombée (et même largement tombée) que les derniers se sont dispersés, non sans avoir au préalable souhaité tout le bonheur et le succès possible à Bastien dans son Périgord natal.
Auparavant, il n’était pas question que le coach s’en aille sans recevoir une petite mascotte qui pourra désormais sillonner les chemins, les rivières et les sentiers avec lui.

Le coach promet un discours… plus tard !
Signature du poster pour Bastien
Dédicaces tard dans la nuit…

Merci pour tout…

Au final, la soirée n’aura pas permis de trancher sur quelles sont les meilleures et les pires séances que notre coach nous aura imposées, des longues plages de seuil aux 3 x 10 x 100 m en sprint en course à pied, et des séances de godille ou avec muscu intercalées aux 100 m avec des départs imposés plus rapides que le temps pour les parcourir…

Bastien et Franck avec des huîtres
La pause huître au marché de Pechebusque… un grand moment du samedi matin !

Qu’importe, l’essentiel était de passer un bon moment, et de se remémorer toutes les aventures vécues au long de ces années, avec notamment plusieurs épreuves d’anthologie d’un Bastien spécialiste des pépins, mais aussi des authentiques exploits, en raid, sur un VTT, et si possible sur 24 heures ou pas loin.

Bastien avec des crampes
Hé oui, le sport, parfois, ça donne des crampes… C’est plus facile de faire travailler les autres, c’est certain !

Il serait ambitieux de prétendre sortir tous les dossiers en une seule fois. Mais la casse sur les 24 heures (puis une superbe troisième place l’année d’après comme revanche) restera dans les mémoires, loin derrière le raid extrême en équipe de trois, mais encore plus loin que le Ran’Gers, pourtant plus court, qui lui valu une séance de crampes restée célèbre dans les groupes internes du club sur les réseaux sociaux.

Tout boueux, tout crotté, le coach (et son fidèle assistant) dans sa tenue préférée

Et à bientôt !

Désormais, il faudra donc aller dans le Périgord pour partager le foie gras avec l’aventureux, ou traverser la France cet été sur son VTT (mais c’est réservé à un public plus averti !). Car il est certain que les stages, qu’il savait organiser à distance depuis Toulouse, seront encore mieux ficelés en étant préparés localement.

Alors rendez-vous est pris. See you coach, et tout le meilleur à Périgord Events !

Le tableau de Bastien
Le coach, nous, on peut l’encadrer !
Une page se tourne… Merci Bastien ! 🔒
Étiqueté avec :    

Un avis sur « Une page se tourne… Merci Bastien ! 🔒 »

  • Bastien VAUCAN
    26 juin 2019 à 9 h 49 min
    Permalien

    Les dossiers 🙂 Merci à tous pour votre implication dans les entrainements. Merci pour ces encouragements, ces années qui ont fait que je n’ai jamais eu l’impression d’être au “travail”, ces moments de partage, de rencontres et de grands plaisirs. Bravo au Toulouse tri pour avoir créé une vrai entité autour de ce beau sport. Merci Roro et Karine pour votre confiance, à tout le bureau également. Ce n’est qu’un au revoir, et si je vous manque vous pouvez toujours nous apporter du saucisson et de l’eau fraîche quand on passera dans la forêt de bouconne avec philippe pendant la French Divide (si on arrive jusque là vivants…). A + et bonne continuation, bons podiums, bons entrainements “ludiques” et surtout prenez du plaisir. Merci encore pour cette magnifique photo dossier, c’est là que l’on reconnaît les vrais amis qui ne trahissent pas………………………………

Laisser un commentaire