Cela devait être le déluge.
La météo de début de semaine était formelle : si samedi devait être une journée de plein été, dimanche les trombes d’eau de l’Apocalypse devaient s’abattre sur Toulouse.
Finalement, le déluge a bien eu lieu, mais avec un peu de retard, frappant la côte méditerranéenne dans un premier temps, et laissant la ville rose sous un soleil radieux, des températures inhabituelles et un vent d’Autan à décorner les bœufs.

Les bœufs, mais pas les vachettes, bien décidées à profiter de cette journée de prolongation estivale pour s’aligner sur les dernières épreuves de sports enchaînées de la saison (sauf pour l’énergumène qui a préféré un trail du Challenge Lévy et dont on se demande bien quelle mouche l’a piqué, ainsi que pour le grand fidèle de la course du pruneau qui n’a pas gagné son poids en fruit ce coup-ci).
Les épreuves, car cette année le calendrier s’était tassé et il fallait choisir entre courir et pédaler tout seul, ou pédaler et courir à deux.

Il y avait donc le troupeau Nord, du côté de Montberon dont le traditionnel duathlon S reste un incontournable, où Régis, plus équilibré sur les deux sports, résiste au retour fantastique de Pierre, un petit nouveau très prometteur, et prend la tête des vachettes, quelques encablures devant Nico.
A peine plus loin, c’est encore Nico, mais l’autre, qui grille la politesse sur la fin à Manu, maître, comme à son habitude, de sa catégorie. Et Pascal, de retour aux affaires, complète ce tableau très masculin.

Les filles, de leur côté, étaient dans le troupeau Sud, du côté de Péchabou, pour les 22,5 km d’un Bike & Run assez corsé, même si cette année le terrain était bien sec. Gros succès cette année, avec pas moins de 9 vachettes dans les 164 duos, et dans toutes les catégories.
Au Bike & Run, il y a deux principes : d’une part avoir un ou une partenaire à peu près de la même taille, car il n’y a qu’un VTT pour deux, donc qu’il faut bien se décider sur une hauteur de selle commune, et d’autre part, bien s’accorder sur comment on se passe le VTT (de la main à la main c’est facile mais pas efficace, en le laissant sur le bord c’est mieux, mais il faut le repérer) car si la machine ne franchit pas la ligne, le duo est éliminé.
Une course où il faut réfléchir, donc. Un peu.
Et pédaler et courir. Beaucoup. Et vite. Et en montée !!!

Les vachettes au Run and Bike de Péchabou 2018
Une belle brochette de vachettes

A ce petit jeu, il semble bien que les vachettes excellent.

Car dès le quatrième kilomètre, le duo de Jean-Michel, alias Hugo & Flo, passe en tête, puis creuse un écart plus que considérable pour aller signer un remake du Half de Nailloux en duo avec une victoire par K.O.
Derrière, Fabrice & Michel, grands habitués de l’épreuve, montrent eux aussi à tous ces petits jeunes que le temps et l’âge ne font rien à l’affaire : quand on est bons, on est bons !

Michel et Fabrice au Run and Bike de Péchabou 2018
Quand on dit qu’à Péchabou, ça monte, c’est pas une galéjade ! Fabrice et Michel en savent quelque chose…

Arrive ensuite Pierre, en catégorie mixte.

Puis deux petites jeunes, qui montrent à tous ces hommes qu’elles aussi, elles savent faire, et qui, pour être sûres de bien montrer qu’elles sont les patronnes, relèguent les poursuivantes directes (5 équipes en moins de 5 minutes, dont Émeline & Cynthia qui perdent une place à un souffle de l’arrivée) à pas loin d’une demi-heure !!!
Bravo donc à Zoé et Roxanne, le nouveau duo de choc de vachettes.

Roxanne & Zoé sur le podium du Run and Bike de Péchabou 2018
Grand soleil, grand bouquet et grand sourire pour une belle victoire à deux !

A noter que grâce à ce succès, les couleurs du Toulouse Tri sont sur la page d’accueil du site officiel du Run & Bike. La classe !

Avec tout cela, les podiums provisoires et les places d’honneur au challenge interne sont chamboulés, à deux semaines de la fin de l’année. C’est donc dans la dernière ligne droite que tout va se jouer avec les dernières courses de la saison qui seront prises en compte avant un nouvel opus…
Qui sera récompensé à la prochaine AG🔒 ? Nous serons bientôt fixés !

H&F et Z&R ont la pêche au R&B
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire