Il y a des centaines d’épreuves dans l’année, plusieurs chaque week-end, mais certaines méritent plus le détour que d’autres car elles sont totalement dans l’esprit vachette.
Le Trailhounet des Filhols est de celles là.

Un trail à la ferme, dans une ambiance bonne enfant, avec des bénévoles super sympa, un parcours bucolique (et même magnifique sur le 21 avec la vue sur le Tarn et le passage sur ses rives), et puis les à côtés…
Car pour une inscription modique, les organisateur commencent par vous mettre une quille de Fronton avec le dossard. Et une fois la course terminée, au ravitaillement d’arrivée, en plus des douceurs habituelles (eau, cola, fruits, quatre-quart), il y a de la saucisse sèche et des biscuits apéro. Et pour les participant(e)s, la tireuse sert une boisson de récupération houblonnée à agrémenter de saucisse grillée.
Et tout ça, c’est avant la remise des récompenses, car après celle-ci, il y a l’apéro… et les grillades (en option au moment de l’inscription).

Quoi de mieux pour agrémenter un dimanche ensoleillé ?

Bon, revenons au podium et à nos moutons, ou en l’occurrence à la vachette du jour.

Florian avait décidé de s’inscrire un peu à la dernière minute, voyant qu’avec une centaine de participants sur le format de 11 km, un coup était peut-être jouable.
Pas d’emballement pour autant au coup de pistolet, il part tranquillement dans la première descente, comme il sait si bien le faire, laissant six concurrents partir à fond devant. Las, ils se feront tous croquer dès le plat en bas de la pente venu. Tous, sauf un, avec qui Flo va commencer un jeu du chat et de la souris, la vachette revenant en montée et se faisant un peu distancer en descente. Et le final dans la montée à fond les ballons (cette-fois, plus question de ne pas s’emballer) ne suffira pas à revenir.

C’est donc un sociétaire du Portet Triathlon qui l’emporte, après avoir déjà gagné la veille le trail nocturne de 8,5 km (sur lequel P.-H. fait 5e et premier espoir), devant la vachette, et devant un troisième larron qui va se mettre au triple effort.

C’était la fête des triathlètes, ce matin, à Villemur…

Une coupe, du vin, du pâté, du miel, un melon, des babioles… Des cadeaux comme s’il en pleuvait !!!
Flo file aux Filohls
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire