Le triathlon est avant tout un sport individuel, comme les règles le rappellent (pas d’aspiration abri, pas d’aide extérieure, etc.). Mais cela peut être collectif quand c’est fait en contre-la-montre par équipe.
Et cela en devient également assez spectaculaire, avec 3 à 5 concurrent(e)s aux mêmes couleurs qui s’élancent ensemble pour boucler un format S le plus vite possible.

C’est aussi l’occasion de quelques drames, puisque la règle impose d’avoir au moins 3 concurrent(e)s de l’équipe en permanence en tête, et surtout qu’elle force les sorties du parc à vélo à se faire en simultané, au moyen d’un sas. Tout(e) concurrent(e) qui ne sort pas du sas en même temps que son équipe se voit ensuite mis hors course.

Les “Vachettes dans le Lauragais” juste avant leur départ

Rien de tout cela n’est cependant arrivé aux 5 “Vachettes dans le Lauragais”, à savoir Damien, Hugo, Julien, Mike (avec ses deux puces à la cheville et son GPS mais rien de tout cela qui ne fonctionne) et Thomas au triathlon S CLM par équipe de Revel.
Les 5 acolytes signent un superbe troisième temps de vélo, et Damien, adopté par la vraie fausse famille Charton, aidant donc Hugo et Mike à signer le meilleur temps de course à pied (Julien et Thomas finissant à leur rythme un peu plus loin), finissent à la troisième marche du podium : les 2 min 30 s laissées sur la tête en natation sont en effet un retard compliqué à rattraper !

Qu’importe, ce podium suffit à les ravir, et à qualifier le club pour la demi-finale de D3 en zone C ainsi que pour la Coupe de France des clubs… Ah oui, le triathlon, c’est beau, mais parfois, les règles des championnats et des coupes, c’est compliqué !
Reste à voir si une équipe pourra défendre les couleurs à Valence le 2 juillet, de nombreuses vachettes s’étant plutôt inscrites sur les épreuves de Nailloux le même week-end.

La question est : mais pourquoi Hugo est-il hilare ? N’est-ce pas, Thomas ?
Qualifiés !
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire