Combien sont-ils à pouvoir dire “J’ai battu Laurent Jalabert” ? Déjà chez les pros, pas beaucoup, mais alors chez les amateurs…
Combien sont-ils à pouvoir clamer “Sur une heure de vélo, Aurélien Lescure ne me prend que 45 secondes” ? Pas beaucoup plus chez les pros, et dans les amateurs toulousains, presque aucun.
Du coup, combien sont-ils à pouvoir se pavaner partout parce qu’ils sont dans les deux catégories ? Quelques doigts suffisent sans doute.

Pourtant, Hugo Charton est de ceux là.
Virevoltant sur son petit nuage, auréolé de sa double victoire à Carcassonne puis Auch le week-end précédent, il était au départ du Triathlon M de Montauban ce dimanche.

Comme à son habitude, il est aux premières loges dès la natation, sortant à une très confortable 10e place. Mais c’est sur le vélo qu’il donne tout, signant un temps canon, le 6e, à même pas une minute de Laurent Jalabert et Aurélien Lescure, et en se payant même le luxe de remporter le trophée du meilleur grimpeur, récompense annexe jugée sur la plus grosse bosse du parcours !
Ensuite, il n’a plus qu’à faire parler ses jambes de panthère, et au bout, c’est le bingo, avec le podium et une très belle troisième place.

Podium masculin 100 % toulousain sur le M de Montauban cette année

Au club, nous étions déjà habitués à Gaëlle Le Roch qui, pour chaque dossard acheté, ramène une coupe ou un trophée à afficher dans la bibliothèque de son salon.
Mais il semble bien qu’elle se soit trouvé un alter ego avec une autre machine à gagner masculine !

D’ailleurs, en parlant de dossard, Gaëlle en avait également pris un pour Montauban, et donc…
Bah oui, aucun suspense !
Comme chez les hommes, la victoire est revenue à une sociétaire du TTM, et elle est sans appel, la lauréate mettant trois minutes de moins dans chaque sport que sa dauphine. Mais derrière, il a fallu batailler un peu.
Sortie de l’eau troisième des douze féminines alignées au départ, à quelques secondes de la précédente, elle s’élance sur le vélo deuxième à la faveur d’une bien meilleure transition. C’est sur la toute fin de la partie cycliste que la frayeur arrive, car une autre concurrente revient de l’arrière. Un remake de Carcasonne ? Heureusement, non.
Gaëlle a de meilleures jambes et refait son retard sur la course à pied, pour reprendre “sa” deuxième place. Mais il faut tenir, tenir, tenir… Les pieds font de plus en plus mal, et à l’arrivée, ce sont deux morceaux de sang plein d’ampoules qu’elle sortira des chaussures. Qu’importe, sur la course, la bretonne est tenace, ne lâche rien et serre les dents pour finir deuxième avec presque une minute de marge sur sa poursuivante.

Podium à nouveau, donc. Mais pas encore de victoire (elle en avait obtenu deux la saison dernière).
Oh, qu’à cela ne tienne, la saison ne fait que commencer, et il est certain que notre habituée des boîtes est loin d’être rassasiée…

Une coupe de plus : il va bientôt falloir acheter une autre vitrine pour les conserver !
Et pan, Montauban !
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire